bandeaujofroi

 


PRESENTATION

Jofroi... Chanteur, poète, auteur, compositeur, humain, terrien, promeneur, jardinier, rêveur...
Accompagné par ces deux merveilleux musiciens que sont Line Adam et Guy Werner, ou en solitaire, Jofroi, c’est du solide ! Bourlinguant dans toute la francophonie, ce grand Belge obéit à la belle définition que se donnait son ami Québécois Félix Leclerc, celle d’homme qui chante. Et qui chante pour nous, ses frères humains, les joies, les peines, les colères, les espoirs que nous avons en partage, comme le goût de la fête et l’incoercible aspiration à la justice, à la paix, à l’harmonie entre les êtres et les choses. Il y a de la force, de la simplicité, de l’humilité dans ses mots et dans sa voix qu’il a grave et chaude, vibrante, prenante.

Quarante années de chansons menées avec intégrité et passion, vingt et un albums pour adultes et pour enfants (sans compter les compilations et les disques collectifs), un public fidèle et conquis dispersé aux quatre coins de la francophonie.
Un regard incisif mais tendre sur le monde.
Avec une constante dans toute sa discographie, de «Si ce n’était manque d'amour» à «En l'an deux mille l'humanité», «Cabiac sur terre» et aujourd’hui « Habiter la terre », Jofroi place l'Homme et la planète au cœur de toutes nos interrogations. La presse salue sa plume, sa voix, sa présence...
Ses pas l'ont mené à travers toute la francophonie et ses contes et ses chansons volent ici et là, des vieilles montagnes ardennaises aux plus hautes Cévennes, des bords de Meuse ou du Doubs aux rives du St Laurent ou de la Volga, des côtes bretonnes à la mer du nord ou l'océan indien...
Parallèlement à ses récitals, il s'est aussi tourné vers le jeune public avec des contes musicaux qui embarquent petits et grands dans un univers de poésie, généreux, joyeux, optimiste...
Belge du Sud (il vit dans le Gard), chanteur à double casquette traitant le «jeune public» en «grands» en parallèle à l'auditoire adulte, directeur artistique et figure de proue pendant vingt ans du festival Chansons de Parole de Barjac, JOFROI a décidément plusieurs cordes à son arc.



Photo: Marie-Françoise Plissart

facebookyoutube