La robe rouge
(2014 - CD digisleeve)
pour lire les textes, cliquez sur le titre

1 la robe rouge 3’38
2 le bonheur 4’13
3 suzy 3’36
4 t’es mon camion 2’44
5 je veux parler des oiseaux 5’00
6 la comédie 4’29
7 le voyage à Venise 4’30
8 la mouche 2’54
9 sauveuse d’animaux 3’45
10 le tigre et la poupée 3’29

chansons extraites du spectacle FRAGILE

paroles et musique : jofroi

orchestrations, guitares : Jean-Didier vander Vorst
direction musicale : Arnould Massart
violon : Cécile Delvingt
violoncelle : Benoit Debuyst

bandonéon, harmonica : Alain Hottois
contrebasse : Alexandre Furnelle
percussions : Pierre Narcisse

et les voix de Pascale Coquel, Véronique Dallemagne, Françoise Dorange, Anne De Vos, Anne Doumont, Laurence Garot, Jeanine Grégoire, Bernadette Houart, Roselyne Koenn, Myriann Massart, Xavier Aguirre, Phillipe Berg, Daniel Denil et Albert Robaux

 

pour commander,
cliquer ici >
robe rouge

Fragile,
Fragile comme l’étreinte, comme le bonheur, comme l’amour,
Fragile comme l’espoir, comme le rêve
Fragile comme le rire, comme le masque, comme l’illusion,
Fragile comme la force, comme la vie…

“On s’aime, on rit, on pleure, on fait l’amour, on se prend à penser que l’enfant qui reste en nous, parvient enfin à s’échapper du carcan fade et des baisers mous de la réunion de famille, accroché aux ailes protectrices, là-haut, des oiseaux de passage, comme dans les bras de “la“ femme, comme dans les bras de l’Amour, enfin… qui va nous sauver un jour, nous purifier, nous laver de toutes nos hontes, nous faire oublier, peut-être, l’oiseau étranglé, les peuples exterminés… et voilà que les passagers de l’autocar, reviennent transformés de leur voyage à Venise, que les masques tombent et que les gens que nous sommes comptent sur les gens qui nous entourent, sur toutes les places du monde, les fusils se taisent, les hommes et les femmes se serrent et s’embrassent longuement, le pouvoir tombe tous les mardis à la même heure, comme dans une nouvelle de Buzzati, la gloire et l’or, inutiles, ne cachent même plus la mort, puisqu’elle aussi, disparue, en fumée, fini ! Plus besoin de courir, on va même plus mourir ! Si ! Si ! C’est sûr, je vous le jure !

prise de son : Daniel Léon
remastering 2014 : colin burton - omp studio
dessins intérieurs : Véronique Breitel
photos : Marie-Françoise Plissart
maquette : les ateliers de Victor
production: les productions du soleil
distribution EPM / SOCADISC

 

retour
boutique